Biographie

Né le 30 septembre 1977, Mathieu découvre la musique dès l’âge de 6 ans, en Guadeloupe où il gagne son premier concours de chant. Comme il l’exprimera quelques années plus tard dans l’une de ses chansons (« Music »), il n’a pas eu de mère et c’est la musique qui l’a élevé.

A 16 ans, après de nombreux cours de piano, de solfège et de guitare, Matt décide de monter son groupe avec un ami avant de se lancer dans une carrière solo.

De son côté, son père lucien barrière http://www.turf-casino.com/casino-barriere/ met tout en œuvre pour éduquer son fils. Les deux ont toujours eu une relation fusionnelle… Mais vivant dans moins de 30 m2 et partageant la même chambre, les choses n’ont pas toujours été aussi simples…

Coté école, rien ne va plus ! Il arrête ses études, quitte le nid familial et tente le tout pour le tout en enchaînant «business» et autres afin de subvenir à ses besoins, le tout en continuant sa passion et en forçant la chance…

Avide de réussite et d’indépendance, Matt crée son propre label en 1996 : On The Track. Son premier album intitulé « Matt » sort en juin 1999, dont est extrait le titre « Je tuerai le mâle ».

10 ans de carrière 100% R’n’B !

« Matt »
Tout commence en 1999 quand Mattéo sort son premier album éponyme. A cette époque le R&B est encore inconnu du grand public, très difficile donc de le faire accepter aux medias… Malgré le faible succès de cet opus, il reste cependant pour de nombreux fans l’un des meilleurs albums de l’artiste. En effet, ce n’est que 9 mois après sa sortie, à la suite de 5 semaines à défendre l’album dans toutes les radios dites « underground », que le single « 12/0013 » avec Def Bond explose ! Ce succès a allumé une brèche qui a permis à Matt d’imposer ce style de musique en France.

« R&B de rue »
L’album « R&B de rue » sort en 2001 et devient disque de platine avec plus de 580 000 exemplaires vendus (ce dernier lui sera remis par Joey Starr). Il permettra également à l’artiste de recevoir sa première Victoire de la Musique dans la catégorie R&B. Le single du même nom se vend à 700 000 exemplaires.

« Chant de bataille »
Matt sort un troisième album, « Chant de bataille » en 2004. Il est certifié disque d’or avec plus de 180 000 exemplaires. Le chanteur y invite de nombreux rappeurs, tels que Sat et Don Choa de la Fonky Family, Dadoo, Skalde Blase et délègue une grosse partie du travail de production aux membres de son label On The Track.

« Phoenix 2006 »
Un quatrième album sort en mai 2006 intitulé « Phoenix 2006 ». On y retrouve l’ambianceur américain Big Ali, les artistes de son label, Joe Houston et VR, les rappeurs Eloquence et Busta Flex, ainsi que le jeune Nathy. Côté production, Matt s’occupe d’une bonne majorité de l’album, laissant le reste aux producteurs maison (Deck, Da Konsepta) ainsi que Komplex et Stéphane Filey.

En 2007, les rumeurs de frictions entre Matt et sa maison de disque sont confirmées par le chanteur/producteur, qui reproche à Barclay de n’avoir pas joué son rôle dans la promotion de « Phoenix 2006 », notamment en ne sortant aucun single pour cet album.

« Anthologie 1998 – 2007 »
Aujourd’hui encore, sur son site officiel, en échange d’un envoi de SMS, Matt propose une compilation de tous ses tubes (avec 3 inédits), le tout mixé par DJ MCB. On y retrouve le fameux titre « Fuck this industry » sur lequel il attaque directement Barclay et regrette le manque de culture musicale.
Novembre 2007, Matt réussit tant bien que mal à récupérer son contrat alors que Barclay ne voulait pas lui restituer. Pour cause, il devait être encore six ans dans ce label…

« Papa is back ! »
Toujours aussi proche de son public après 10 ans de carrière, Matt revient avec son titre « Papa est back ». En effet, Matt a voulu annoncer son retour en tant que chanteur et ainsi, rester présent sur la toile jusqu’à la sortie de son cinquième opus prévu pour juin 2010.

Matt Houston, auteur-compositeur-interprète !

Curieux et passionné, Matt Houston est devenu au fil du temps un artiste complet et surprenant… Lord Kossity, Kery James, Amel Bent et bien d’autres ne cessent de faire appel à ses talents de composition. Que ce soit dans le R’n’B, le Hip Hop, le zouk, les sons latinos ou électros, le fondateur du label On The Track laisse inévitablement une trace artistique.

Après le succès de « I wanna chat », générique de Secret Story, Matt continue de s’imposer dans le milieu électro avec la sortie de son concept Hot.Chick, un groupe 100% Girls Power.
De nombreuses années se sont écoulées depuis la sortie de son premier album. Mattéo assume Matt Houston mais avoue avoir énormément changé.

Plus de 10 ans de carrière, une victoire de la musique, plus d’un million de disques vendus, l’éducation de son fils Cameron et un divorce difficile…

Il est enfin temps de montrer au public qui est véritablement ce Matt Houston avec un 5ème album !

Fidèle à ses convictions, l’homme d’affaire décide de sortir pour la première fois un album en totale indépendance. Réalisation, enregistrement, mix, promo… Le tout est accompli par On The Track ! Le but : n’avoir aucun compte à rendre à une major pour transmettre sa musique le plus sincèrement possible à son public.

Rendez-vous www.matthouston.fr Matt n’a pas fini de vous surprendre…